Claude massé à Bages

EAN 9791091435109

Mardi 28 novembre 2017, par André Robèr // Paraules

2016 à l’occasion de l’exposition de Claude Massé à Bages des amis écrivent sur son oeuvre.

Claude Massé est né à Céret. En 1941, il fait ses premières rencontres marquantes avec des artistes, des créateurs rendant visite à son père, Ludovic Massé, grand écrivain catalan. Entre 1947 et 1952, il pose à maintes reprises pour Raoul Dufy. Diplômé des Arts décoratifs, il travaille à partir de 1953 dans une agence de presse à Paris, avant de rencontrer les peintres Roger Bissière, Gérard Schneider, Kumi Sugaï, les poètes Henri Pichette, Michel Ragon, Claude Delmas. Entre 1967 et 1972, il dirige le musée d’Art moderne de Céret et organise quatorze expositions, rencontre Chagall, Picasso, André Masson ainsi que Desnoyer et René Char. Entre 1960 et 1985, il travaille sur les artistes Art Autre notamment sur vingt-sept créateurs roussillonnais. En 1979, paraissent ses premiers travaux sur le liège appelés Patots. Depuis, conférences, films, livres et de nombreuses expositions en France et à l’étranger se sont succédés.
J’étais attablé à la terrasse du café de la Bourse avec André Robèr plasticien et éditeur.
André je fais cet été une exposition à la Maison Carrère invité par la municipalité de Bages. Celui-ci me dit aussitôt, il faut que j’édite un livre sur toi. Le lendemain je téléphone à plusieurs amis pour mettre en route cet ouvrage sur moi-même.
Je joins :
Jacques Queralt journaliste qui le premier m’a encouragé et épaulé dans mes travaux voilà fort longtemps.
Claude Delmas romancier aux oeuvres importantes au XXème siècle.
Michèle Vert-Nibet plasticienne, fidèle des fidèles avec qui j’ai travaillé à maintes reprises.
Hyacinthe Carrera, universitaire, essayiste fervant de l’oeuvre de mon père.
Henry Lheritier vigneron et romancier à la verve étonnante
Jocelyne Joussemet bibliothécaire, pour son interview.
Didier Manyach poète qui a fait dire à Victor Crastre «  L’interêt de cette poésie est certain et ira croissant ».
Eric Debarbieux, journaliste et comédien.
Eric Villagordo universitaire et historien de l’art.
Merci à ces neuf amis, ainsi qu’à André Robèr pour sa fidèle amitié.

Claude Massé

Répondre à cet article