Nuire N°3 spécial Japon

Nuire N°3 octobre 2017 ISBN 979—191435-52-9

Lundi 30 octobre 2017, par André Robèr // NUIRE REVUE

Antonio Sà Poès France 8 - 11
à Christian Prigent Solange Clouvel 12-15
Christian Prigent 16-19
Charles pennequin 21-35
Jean François Bory France 36-39
Dédé Hélène Peytavi 41-52
La langue lui a fourché Solange Clouvel 53-64
Miguel Jimenez El taller de Zenon Espagne 65-69
Jürgen O. Olbrich Allemagne 70-79
Louise Mendes Belgique 80-83
Rod Summers The Netherlands 84-97
Stephane Hoarau La Réunion 98-101
André Robèr Catalogne France 102-107
3e Biennale internationale de poésie
visuelle Ille sur Tet France 108-113
Spécial Japon 114-123
Dossier anniversaire DOC(K)S japon 124

Comme la fonte des neiges du Canigou

Nous avons placé le décor de la biennale internationale de poésie visuelle d’Ille sur Tet au pied de cette montagne objet de tous les phantasmes esthétiques. La revue Nuire se construit dans le même décor.
Les saisons ici ne sont guère marquées, la pluie est un phénomène rare et anecdotique. Cela transforme les paysages et leur confère une rudesse digne de certains poèmes visuels. À deux pas de El Taller (13) TREIZE, les orgues d’Ille donnent à voir la trace des diverses érosions que les années ont imposées à ces espaces. Les érosions nous mènent à nos pratiques et nous recomposons et réinventons chaque fois un monde que nous élaborons à partir du réel et du virtuel en sculptant les lettres et les images. Les neiges du Canigou s’affirment au rythme des saisons comme les contours des avants gardes difficiles à appréhender.

L’éphémère fonte des neiges remplit la retenue d’eau, le lac de Vinça, sans qui la vallée ne vivrait pas.
(13) TREIZE et Nuire portent nos créations. Chaque numéro de Nuire est l’occasion d’aventures graphiques et d’introspections dans les univers d’artistes qui nous font l’honneur de nous accompagner dans les biennales ou dans la revue.
Dans ce numéro, un dossier Japon élaboré par Julien Blaine avec la complicité de Shin Tanabe et de Marianne Simon-Oikawa à l’occasion des quarante ans du Do(c) ks Japon nous fera découvrir cette histoire, cette convergence de pratiques poétiques avant-gardistes.

Répondre à cet article